Michel Onfray

libre et insoumis

Onfray, c’est ce type au collège dont on a très envie de se moquer en début d’année à cause de sa coupe de cheveux ridicule, ses lunettes improbables et son écharpe verte nouée autour du cou, mais dont on comprend rapidement qu’il est préférable de ne pas trop le chercher. C’est que le bougre a la répartie facile et cinglante. Et à force de se faire renvoyer dans les cordes à chaque tentative de vanne, on finit par le craindre à la longue, puis par l’admirer par la suite. Mais c’est sa liberté d’esprit, surtout, qu’on jalouse. Ce courage d’affirmer haut et fort son désaccord face à la majorité.

Ca commence par le Crépuscule d’une idole, où il démonte Freud et sa psychanalyse, qu’il accuse de n’être qu’une vaste supercherie créée par un pervers qui fit de son histoire personnelle (sa relation avec sa mère) une « science » auquel le monde occidental a choisi de croire comme on croit à une divinité.

Ca se poursuit avec Hollande et Valls, sur lesquels il conchie, mais aussi et surtout sur Mitterrand, qu’il accuse d’avoir trahi la gauche, la vraie, à partir du tournant libéral pris par le gouvernement Mauroy en 1983. Il n’hésite pas non plus à s’en prendre à Mélenchon (dont il aime à rappeler qu’il a voté Oui à l’Europe de Maastricht) et à tous ceux qui vouent un culte à Robespierre, qui n’est pour Onfray qu’un fou sanguinaire, un tyran.

Puis le soir des attentats du Bataclan, alors que toute la France est en effroi, il tweete « Droite et gauche, qui ont internationalement semé la guerre contre l’islam politique, récoltent nationalement la guerre de l’islam ». La volée d’insultes qu’il prendra en retour le convaincra de fermer son compte twitter pour se remettre à l’écriture. Il ne reniera cependant rien de ses propos. Et ne s’excusera pas. Mais il précise. Depuis la première guerre en Irak, en 1991, la France et les pays occidentaux sont responsables de plus de 4 millions de morts dans les pays musulmans, au motif d’aller y répandre les droits de l’homme. Le monde musulman n’a pourtant jamais sollicité notre aide. Et chacun sait que dans la guerre, les intérêts économiques sont bien plus forts que les grandes idées philosophiques qui servent de prétexte à les mener.

Anarchiste et libertaire, Onfray ne souhaite pourtant pas la disparition de l’Etat. Pour se justifier, il cite Proudhon qui, dans son ouvrage Théorie de la propriété, explique que l’Etat doit exister pour garantir les libertés que les citoyens doivent pouvoir construire sur un mode autogestionnaire.

Philosophe archi-médiatique, Michel Onfray n’est pourtant pas tendre avec les médias, trop soumis aux diktats de la pensée majoritaire à son goût, où la moindre réflexion qui ne la nourrit pas est immédiatement marginalisée, attaquée, piétinée. Joignant le geste à la parole, il crée son propre média, la web tv michelonfray.com, où le philosophe évoque notamment l’actualité et répond aux questions des internautes. Passionnant.

Onfray, c’est donc ce type au collège qu’on préfère tenir à l’écart, parce qu’il ébranle nos certitudes et qu’on n’aime pas ça. Il a le culot supplémentaire de donner l’impression de n’en avoir rien à foutre de ne pas faire partie de notre bande. Insupportable.

Onfray, c’est ce mec au collège à qui on péterait bien la gueule. Comme ça. Juste parce qu’il est libre et insoumis.

Charlie Hebdo & 2015 attentat clash liberte expression zemmour naulleau onfray

20 min

Débat Zemmour vs Onfray à Nice

1h15


Toujours plus de vidéos sur anarchy.pizza !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *